Mort d'Antoinette Fouque, une "ambition historique de femme" | L'Humanité


Mort d'Antoinette Fouque, une "ambition historique de femme" | L'Humanité

Antoinette Fouque (http://www.humanite.fr/mort-dantoinette-fouque-une-ambition-historique-de-femme) ne se reconnait pas dans la théorie du 2e sexe décrit par Simone de Beauvoir. La théoricienne déteste les "-isme", qui réfèrent à une doctrine. Elle fait dès lors naître le terme "féminologie". Dans les pages de plusieurs essais édités entre 1989 et 2012., Antoinette Fouque développe la féminologie. "Le dictionnaire universel des créatrices" sort en 2013. Il raconte quarante siècles de création des femmes sur toute la planète.

Antoinette Fouque soutient les femmes dans le monde entier

Cette grande dame meurt au début de l'année 2014. Elle avait auparavant reçu les plus prestigieuses distinctions nationales. Antoinette Fouque lance le Collège de Féminologie et le Club Parité 2000. Antoinette Fouque prend la défense de femmes en danger telles que la Kurde Leyla Zana et la Birmane Aung San Suu Kyi.

Marseille a vu naître Antoinette Fouque en 1936. Elle perçoit les soucis que rencontre une femme quand elle doit assumer ses fonctions d'épouse et de mère alors qu'elle exerce un métier lorsqu'elle devient maman au coeur des années 60. Son père est un militant communiste. Antoinette Fouque étudie dans un premier temps en région PACA puis rejoint Paris pour étudier les Lettres. La Marseillaise rencontre son époux, René Fouque quand elle est encore étudiante.

Son engagement politique, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie

L’Alliance des Femmes pour la Démocratie est une structure créée sous la houlette d'Antoinette Fouque à l'occasion des deux cents ans de la déclaration des droits de l’homme. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie soutient la notion d'égalité. La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement de Strasbourg.

Dès le début des années 70 à la faculté de Vincennes, Antoinette Fouque prend part à une UV illicite au sujet de la sexualité féminine aux côtés de Luce Irigaray, psychanaliste féministe. Le groupe Psychanalyse et Politique, l'un des courants du mouvement MLF, a été fondé par cette femme militante. Antoinette Fouque fait la connaissance de Jacques Lacan à la fin des années soixante.

Antoinette Fouque, une figure de la cause des femmes

Antoinette Fouque a lutté tout au long de sa vie pour faire évoluer le droit des femmes. Au début des années 80, Antoinette Fouque quitte le MLF lorsqu'elle s'envole pour les USA. Le mouvement est à ce moment en proie à des querelles intestines et a de moins en moins de militantes. Elle lance le MLF avec le soutien de différentes militantes.